top of page

La troupe de Notre-Dame de Paris transcende Bercy

Dernière mise à jour : 31 août 2023



Le décor est majestueux. L’écran central tout en hauteur et les lumières dessinent peu à peu la nef de la cathédrale, projetant le public au cœur même du moment. On se sent humble face à l’immensité de la nef de la lumière. Nul besoin des décors originaux pour se croire dans la cathédrale. Les traits de lumière qui filent vers le plafond de Bercy dessinent les contours de la cathédrale.


20h30, heure des retrouvailles après 13 années de silence. L’orchestre symphonique commence à faire sonner quelques notes avant de les laisser s’envoler en une symphonie éclatante. Déjà on reconnaît les accents de Notre-Dame de Paris, on redécouvre la musique avec une sonorité différente qui semble renforcer chaque subtilité.




Je m’étais donnée un mois pour écrire. Un mois beaucoup trop long. Et voilà que pour la première fois de ma vie, je me retrouve confrontée à une page qui reste désespérément blanche comme une neige fraichement tombée. J’essaie, j’arrête, je reprends, j’écris, puis j’efface tout. Mes mots s’entrechoquent, s’emmêlent, se repoussent avec la puissance magnétique de deux aimants opposés. Je ne parviens pas à prendre le recul nécessaire pour retrouver ma voix de journaliste… L’émotion a été trop forte et résonne encore moi. Trop de choses me rattachent à ce spectacle, et 13 ans après, je fais comme un bond dans le temps tout en continuant d’avancer. Sentiments contradictoires qui m’empêchent d’écrire comme je sais le faire.


Car Notre-Dame de Paris, ce sont mes premières années complètement folles de journaliste musical. Des rencontres artistiques et humaines qui marquent une vie entière.


1998, je dois me constituer un book pour intégrer une école de journalisme à la sortie du lycée. Alors du haut de mes 16 ans, je prends la direction de Paris chaque week-end ou presque. Avec un projet en tête et mon appareil photo argentique en poche. Pendant 2 semaines, je vais à la rencontre des artistes de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Une démarche qui a fini par attirer l'attention des producteurs qui m'offrent la chance de réaliser des reportages, des interviews pour le site internet officiel et de créer un fanzine pendant 2 ans. Je commence à écrire mes premiers articles. Le début d'une passion qui ne m'a plus jamais quittée.


Mes photos de Notre-Dame de Paris sont visibles sur mon Instagram : https://www.instagram.com/celia_spectacles/


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page